Le Palais de justice - Paris 1e

L'île de la Cité

 

Le Palais de Justice dont l'entrée principale est boulevard du Palais, se trouve le même bloc immobilier que la Sainte Chapelle et la Conciergerie non loin de la cathédrale Notre Dame de Paris .

Il possède une autre entrée sur la façade ouest rue Harlay qui donne sur la place Dauphine.

Le Palais doit être transféré en 2015 porte de Clichy, au nord de l'immense zone d'aménagement des Batignolles dans le 17e art. dans un immeuble d'une hauteur de 200 m.

 

entrée principale côté ouest boulevard du Palais - la cour de Mai entrée de la cour d'assise rue de Harlay

 

grilles du Palais façade sus en bordure de la Seine vers la Tour de l'Horloge

 

façade en bordure de Seine vers les statues façade nord en bord de Seine

 

vue aérienne du Palais de Justice

plan du Palais de Justice

le Palais de Justice en 1660

 

les statues en façade

 

La création de la place Dauphine a entraîné en 1607 celle de la rue de Harlay, du nom de Achille de Harlay (1536-1619), premier président du Parlement.

Cette rue séparait la place du mur clôturant, à l'ouest, le jardin du roi et jardin du Palais.

La rue de Harlay a été modifiée, à partir de 1854 avec la construction de la façade occidentale du Palais par l'architecte Joseph-Louis Duc.

On fit démolir en 1874 le côté pair de la rue en dénaturant la place Dauphine ainsi amputée d'un de ses côtés.

La structure d'ensemble de la nouvelle façade s'inspire du dessin de la façade du temple de Denderah en Egypte.

La façade est rythmée par des colonnes.

La composition permet ainsi de dégager de hautes verrières qui éclairent efficacement le grand hall des pas perdus.

En revanche, les chapiteaux des colonnes n'ont rien d'égyptien.

Les deux lions qui encadrent le grand escalier au centre de la façade rappellent l'utilisation faite à cette même époque aux Etats-Unis de l'architecture égyptienne comme symbole d'une justice éclairée.

 

Grille d'entrée de la cour de Mai.

Cette grille en fer forgé et en partie dorée est l’œuvre du maître serrurier Bigonnet. Elle a été installées sous la surveillance du premier architecte Desrnaisons, lors des travaux exécutés au Palais après l'incendie de 1776.

Elle est un des derniers exemples de ferronnerie avec ornements de cuivre. Le dessin en est très classique avec les deux pilastres soutenant l'entablement, lui-même surmonté du fronton.

Longue de 40 m, elle est percée de trois grandes portes à double battant, dont celle du milieu était surmontée d'un globe orné de fleurs de lys que dominait une couronne.

Les ornements furent détruits sous la Révolution, la Restauration a confié à l'architecte Peyre le soin de rétablir la grille dans son état primitif.

 

accueil Paris    -  plan du site