Jean-Antoine Injalbert

Sculpteur  français

1845 - 1933 

 

 

Brève biographie

Jean-Antoine Injalbert est né à Béziers le 23 février 1845

Il entre à l'École des beaux-arts où il est élève d'Auguste Dumont.

Prix de Rome en 1874 pour la Douleur d'Orphée 

Il obtient un Grand Prix de l'Exposition Universelle de 1889.

Il devient membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France en 1905.

  Jean-Antoine Injalbert est décédé à Paris le 20 janvier 1933

 

Principales réalisations:

Sa première œuvre est le tympan de la Chapelle du Bon Pasteur à Béziers.

Les quatre statues: la Ville de Paris, la navigation, le commerce et l'abondance des piliers du pont Mirabeau

Cadran solaire sur la façade du palais de justice à Paris 1e arr.

La Ville de Paris entre les Muses fronton du Petit Palais 8e arr.

Deux bas reliefs l'électricité et le commerce, ornant le pont de Bir-Hakeim sur l'île aux Cygnes

Le monument à Auguste Comte sur la place de la Sorbonne 5e arr.

Turco (tirailleur algérien) sur la façade du Cercle National des Armées  8e arr.

Le Temps et la Justice cadran solaire , en pierre, au Palais de Justice 1e arr.

Le Monument de Molière  pour la ville de Pézenas (Hérault)

En 1889 il réalise un buste de Marianne 

 

La plupart de ses œuvres se trouvent au musée Fayet à Béziers et à la Villa Antonine, où il avait son atelier (la Fontaine du Titan, un faune ou l'enfant au poisson)

 

 

accueil Paris  -   sculpteurs  -  plan du site