La rue de la Gaîté - Paris 14e

les salles de spectacle

Le Quartier Montparnasse

 

La rue de la Gaîté, qui prolonge la rue d'Odessa, commence boulevard Edgar Quinet au pied de la Tour Montparnasse  et se termine avenue du Maine non loin de la gare Montparnasse

La rue de la Gaîté, tire son nom de l'ambiance des nombreux bals, guinguettes, restaurants et théâtres populaires qui y proliféraient au 19e siècle.

 

Bobino et Hôtel

  Le théâtre Montparnasse actuel

 

La Comédie Italienne

  Le théâtre de la Gaîté Montparnasse

 

Le théâtre Rive Gauche   La rue actuelle vers l'avenue du Maine

 

affiche Folies Bobino

vers le square Gaston Baty peinture murale

 

Théâtre   Le théâtre Montparnasse en 1900

 

Dans les années 1900 la rue de la Gaîté n'était peuplée que de bistrots et salles de spectacles : le bal des quatre-saisons au n° 15, le bal des Mille Colonnes au n° 20, les Folies Bobino au n° 20, le théâtre de Montparnasse, ou encore la Gaîté Montparnasse.

Une grande partie ont aujourd'hui disparus, quelques-uns subsistent encore, le plus célèbre le Théâtre de Bobino reconstruit à  la fin du 20e siècle.

 

  Le Théâtre Montparnasse

 

Situé à l'angle de la rue Larochelle et du 31, rue de la Gaîté, le théâtre Montparnasse a fait l’objet en 1886 de travaux de rénovation menés par l'architecte Peigniet Marnez.

Entre les baies en anse de panier et les masques grimaçant, se dressent deux cariatides qui soutiennent le fronton orné d'un médaillon représentant le comédien La Rochelle.

Ce denier fut très actif dans la vie du théâtre Montparnasse. Dans les années 1930, Gaston Baty, alors directeur de l'établissement, produisit des artistes d'avant-garde, qui lui valurent de nombreux succès.

 

  Le Théâtre de la Gaîté Montparnasse

 

Situé 26, rue de la Gaîté, il a été fondé en 1868, le lieu devint de 1898 à 1933 un café-concert. Fragson, Mayol et Colette s'y produisirent.

L’entrée au théâtre de la Gaîté- Montparnasse s'effectue par une étroite entrée surmontée d'un fronton cintré.

Au-dessus du niveau supérieur qui s'ouvre par six baies ornées de clefs en forme de masques, court une guirlande végétale.

A l'intérieur, la salle de forme elliptique, qui permet d'accueillir 411 spectateurs, a été aménagée en 1873.

En 1945, il devint une scène d'art dramatique, avec comme auteurs comme Allais, Courteline, Prévert, Cocteau et Audiberti.

 

   Bobino

 

Ce music-hall doit son nom à un clown-magicien italien du 19ème siècle : Bobino, qui créa rue du Maine la Baraque à Bobino en 1812. 

La salle est construite en 1873, 20, rue de la Gaîté sous le nom Les Folies Bobino. 

Tout d'abord guinguette, la salle devient café concert vers les années 1880. 

Après la seconde guerre mondiale, la salle, qui compte alors près de 1100 places, devient un tremplin de la chanson : de Brassens à Gréco, 

Durant les années 80 Renaud, Reggiani, Coluche, Bedos ou Le Luron etc.. s’y produisent.

Mais en 1983, en raison de problèmes financiers la salles est fermée puis détruite destruction en 1985.

Reconstruit en 1987 en boîte de nuit, Bobino redevient salle de spectacle en 1991 sous le nom de Studio Bobino.

 

accueil Paris     -    plan du site