L'Observatoire de Montsouris - Le Palais du Bardo

L'Observatoire du parc Montsouris - Le Palais du Bardo - Paris 14e

Constructions détruites 

 

Cet édifice, qui reproduisait une partie du palais du Bey de Tunis, fut conçu par l'architecte Otapon pour représenter la Tunisie à l'Exposition universelle de 1867.

La Ville de Paris racheta le palais du Bardo et le reconstruisit en 1869 dans le parc Montsouris au sud du parc par l'architecte Gabriel Davioud .

 

   

 

  emplacement actuel 

 

le Palais du Bardo à Montsouris

le Palais du Bardo à l'exposition de 1867

 

accueil le parc Montsouris 

 

L’état y installa les services de l'observatoire météorologique, en 1876 un observatoire astronomique et en 1893, un service des analyses chimiques et bactériologiques de l'air de la capitale.

En 1974, il fut définitivement évacué et laissé à l'abandon. Conçu comme un bâtiment provisoire, le palais se dégrada ce qui nécessitait une restauration intégrale. Finalement, il fut racheté pour une somme symbolique par le gouvernement tunisien qui se chargea de le rénover.

En 1991 un incendie le détruisit totalement.

La façade principale du palais du Bardo, coiffé d'une coupole sur chaque pavillon d'angle, ouvrait sur un vestibule, par un portique décoré de plâtres découpés selon la tradition hispano-mauresque. De plan presque carré, sur un niveau de soubassement, se déployaient des salles au décor faste, organisées autour du traditionnel patio central, caractéristique des habitations d'Afrique du Nord.

Cette cour à ciel ouvert était ornée en son centre d'une fontaine et bordée d'une galerie couverte de tuiles vernissées vertes.

Les appartements du bey, avec la salle des festins et le salon d'honneur, occupaient l'arrière de l'édifice.

 

 

accueil Paris  -  constructions détruites  -   plan du site