Le musée des égouts de Paris - Paris 7e

 

Le Musée des égouts de Paris est situé au pont de l'Alma sur la rive gauche, place de la Résistance  (auparavant l'entrée se faisait place de la Concorde pour sortir place de la Madeleine après un parcours en bateau dans le collecteur de la rue Royale )

Les premiers égouts parisiens ont été creusés par les Romains sous l'actuel boulevard Saint Michel où se trouvent les vestiges des Thermes de Cluny .

 

entrée actuelle au pont de l'alma Paris 7e

entrée du musée

 

 

siphon de la Concorde

entrée dans les années 1900

 

visite ne wagonnet en 1900

collecteur du boulevard Sébastopol

 

Au Moyen Âge, les égouts sont longtemps à ciel ouvert.

C'est Eugène Belgrand (1810-1878) qui, sous l'impulsion du préfet Haussmann, entreprend à partir de 1854 le vaste chantier d'assainissement dont est issu le réseau d'égouts actuel.

Ils installent des collecteurs sous les artères nouvellement percées.

Les immeubles sont contraints par la loi à déverser leurs eaux pluviales et ménagères dans le réseau des égouts : c'est le tout-à-l'égout.

Les égouts eux-mêmes ne débouchent plus dans la Seine à l'intérieur de Paris mais loin en aval à Asnières (Hauts-de-Seine).

La pollution de la Seine par le déversement des égouts pousse les successeurs d'Haussmann à mettre en place un système d'épandage.

Les collecteurs sont prolongés jusqu'à Achères (Yvelines) où les eaux d'égout sont exposées sur des champs d'épandage.

À partir de 1930, les eaux sont traitées dans des usines d'épuration.

La plus importante est celle d'Achères, mais d'autres stations sont installées sur d'autres sites : Valenton (Val de Marne), Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) et Colombes (Hauts-de-Seine)

 

  Liens internet 

Les égouts de paris site perso (TPE)

 

 

accueil Paris       -    plan du site