Claude-Philibert Barthelot, comte de Rambuteau

 Préfet de la Seine de 1833 à 1848

1781 - 1869

 

 

Rambuteau est né à Mâcon (Saône-et-Loire) le 9 novembre 1781

Il est un haut fonctionnaire sous le premier empire. Nommé chambellan de Napoléon Ier en 1809, comte d’Empire en 1810, préfet du Simplon en 1813, puis de la Loire en 1814

Destitué par la seconde Restauration, il se retire en Bourgogne pendant 12 ans

En 1827, il est élu, en Saône-et-Loire, député de l’opposition libérale, puis réélu en juin 1830

Louis-Philippe le nomme préfet de la Seine en 1833.

Rambuteau fait le constat que Paris est encore une ville médiévale et insalubre. Les rues étroites, tortueuses et insalubres du centre de Paris favorisent le développement de la maladie.

En 1834, il lance le percement, pour la première fois dans le centre de Paris, d’une voie de 13 mètres de largeur la rue Rambuteau, qui recevra son nom en 1839

Il fait  planter des arbres dans les jardins, sur les places et le long des nouvelles avenues parisienne.

Afin d'améliorer la sécurité nocturne, il fait ériger une multitude de becs de gaz.

Afin d'assainir les trottoirs de Paris, il fait construire, à partie de 1841, 478 des urinoirs publics, qui sont appelées dans un premier temps colonnes Rambuteau , puis vespasiennes

Il fait construire de nombreuses fontaines qui subsistent encore dans certains jardins publics parisiens.

En 1847, il prescrit le renouvellement du numérotage des rues avec des numéros blancs sur porcelaine bleue.

Il met en place les premiers éléments de la transformation de Paris, mais en l'absence de moyens financiers, c'est Haussmann sous le Second Empire qui mènera à bien les grands travaux .

Rambuteau est décédé, à Charnay-lès-Mâcon (Saône-et-Loire),  le 11 avril 1869

 

 

accueil Paris  -  personnalités  -  plan du site