Charles X

1757 - 1836

Roi de 1824 à 1830

 

 

Brève biographie

Charles X est né au château de Versailles à Versailles (Yvelines) le 9 octobre 1757

Il se marie avec Marie-Thérèse de Sardaigne (1756-1805) le 16 novembre 1773, dont il a deux fils.

Durant le règne de son frère Louis XVIII, dont il est l'héritier, il prend la tête des royalistes les plus réactionnaires.

En 1824, il succède à son frère, qui n'a pas eu d'enfants.

Il se fait sacrer à Reims le 29 mai 1825, renouant ainsi avec les traditions de la monarchie absolue.

Le début de son règne débute par quelques mesures libérales, mais il ne tarde pas rapidement à gouverner avec les Ultraroyalistes.

Il favorise la noblesse et l'Église catholique.

Il supporte mal d'avoir à partager la mise au point des lois avec les députés élus et les pairs nommés.

Charles X, roi mécène, consacre le tiers du budget à l'achèvement des constructions publiques engagées sous le Premier Empire.

La politique étrangère de Charles X vise à la restauration du prestige international et de la puissance de la France, qui avait été vaincue sous le règne de Napoléon 1e

Les ordonnances de Juillet, inconstitutionnelles selon leurs opposants provoquent la réprobation de ces derniers.

Ils soulèvent Paris les 27, 28 et 29 juillet : ce sont les Trois Glorieuses de 1830, ou « révolution de Juillet ».

Le 2 août 1830, Charles X, retiré à Rambouillet, abdique et convainc son fils aîné le dauphin Louis-Antoine de contresigner l'abdication.

Mais c'est son cousin Louis-Philippe d'Orléans qui est proclamé roi sous le nom de Louis-Philippe Ier .

 Le roi déchu se retire en Écosse, puis après avoir séjourné en Prague et en Autriche il décède le 6 novembre 1836 à Görz (Autriche)

Son corps inhumé dans l'église de l'Annonciation du couvent de Kostanjevica à Nova Gorica (Slovénie) n'a jamais été ramené en France

 

 

accueil Paris  -  personnalités  -  plan du site